L’évaluation isotopique de la fraction d’éjection ventriculaire (appelée aussi FEVG ou ventriculographie isotopique) est une méthode d’imagerie fonctionnelle qui permet d’évaluer quantitativement la façon dont se contracte votre coeur. 

Cet examen est demandé dans diverses situations où il est important de connaître la capacité de contraction de votre coeur: avant, pendant ou après un traitement anti-cancéreux, avant la mise en place d’un pace-maker (« pile »), après un infarctus du myocarde…

Quelques exemples d'examens

Examen normal (méthode planaire)
Examen normal (méthode planaire)
Examen normal (méthode tomoscintigraphique)
Cardiomyopathie dilatée à fraction d'éjection ventriculaire gauche altérée (méthode tomoscintigraphique)

Eléments à apporter le jour de votre examen:

Votre préparation à l'examen

Temps total à prévoir sur place : environ 1h30.

Prise en charge de l'examen

L’ examen est intégralement pris en charge par la Sécurité Sociale.

Accueil physique au secrétariat.
Constitution de votre dossier administratif.

Une première injection d’un produit non radioactif est réalisée dans une veine (du coude habituellement) pour préparer les globules rouges du sang à recevoir la seconde injection 20 minutes plus tard.

Attente libre pendant 20 minutes.

Seconde injection, toujours dans une veine (habituellement du coude) d'un produit faiblement radioactif qui va se fixer sur les globules rouges du sang et permettre la réalisation des images, effectuée immédiatement après.

  • Des électrodes sont collées sur votre thorax afin de synchroniser la réalisation des images à votre rythme cardiaque.
  • Acquisition des images dans la gamma-caméra en position allongée sur le ventre.
  • Vous pouvez respirer normalement. Il est important de ne pas bouger durant l'acquisition.
  • Durée: environ 15 à 20 minutes

La qualité des images doit être contrôlée par le médecin nucléaire responsable de l’examen avant votre départ.
Vous pouvez si vous le désirez rencontrer le médecin pour une explication des résultats obtenus.
Les images et le compte rendu sont transmis au médecin ayant prescrit l'examen.

Vous pouvez manger et reprendre vos activités normales. 
Afin d’accélérer l’élimination naturelle du radiopharmaceutique, il vous est recommandé de boire abondamment et d’uriner fréquemment. Pendant les heures qui suivront votre sortie du service, vous serez susceptibles de délivrer vous-même, à vos proches et votre entourage, de très faibles doses de rayonnements qui ne présentent aucun risque. Aucune mesure d’éviction particulière n’est recommandée pour l’entourage, y compris les enfants et les femmes enceintes.
Certains lieux comportent des détecteurs de radioactivité (aéroports, installations nucléaires…) que vous pouvez déclencher parfois plusieurs jours après l’examen. Un certificat indiquant l’élément radioactif qui vous a été administré peut vous être fourni sur demande.